Webcam
Afin de visualiser l'animation veuillez mettre à jour le player Flash : Adobe player Flash
Orgue






L'ORGUE DU POULIGUEN

EGLISE SAINT-NICOLAS

"Une oeuvre d'art contemporaine"



Inauguration : samedi 4 et dimanche 5 novembre



L’orgue du Pouliguen a été conçu et réalisé par le facteur d'orgue Bertrand Cattiaux, maître d’art, et son équipe. À ce titre, il peut être qualifié de véritable « chef-d’oeuvre » ; une oeuvre d’art qui se voit et qui s’entend…

  • Côté design, son architecture, résolument moderne, dessine des voiles de bateaux, légèrement bombées par le vent, rappelant la dimension maritime du Pouliguen.

  • Côté musique, son esthétique franco-flamande en fait un instrument polyphonique. Il pourra donc jouer la musique du 17e, du 18e et des oeuvres contemporaines du 20e et du 21e siècle, dans une région où les instruments sont plutôt dédiés à la musique du 19e.

L'instrument sera inauguré les samedi 4 et dimanche 5 novembre prochains :

  • TRIBUNE OUVERTE : samedi 4 novembre, 15h-17h
    Venez découvrir l’orgue et rencontrer le maître d'art Bertrand Cattiaux.

  • BÉNÉDICTION : dimanche 5 novembre, 11h
    L’orgue sera béni par le Père Bernard Jozan lors de la messe.

  • CONCERT INAUGURAL : dimanche 5 novembre - 15h30
    Entrée libre et gratuite

    En première partie : Philippe Bourcier, organiste titulaire de la cathédrale de Nantes, professeur au Conservatoire de Nantes

    En deuxième partie : Philippe Lefebvre, organiste titulaire de Notre-Dame de Paris


>> Voir le programme complet



ILS EN PARLENT...

  • Philippe Lefebvre, organiste titulaire de la cathédrale Notre-Dame de Paris
    Philippe Lefebvre a aussi été le directeur du conservatoire de Lille durant une trentaine d’années. Il a donné de multiples concerts en France et à l’étranger. Il est reconnu pour être l'un des plus grands improvisateurs de son temps. C’est en tant que président de l’association Orgue en France, qu’il s’est investi auprès de la municipalité pouliguennaise :

    « L’équipe s’est inspirée
    de l’esprit originel de l’orgue, tout
    en l’inscrivant dans le présent, et en se
    projetant dans le futur. Elle a réussi le
    mariage de la tradition et de la modernité.
    C’était d’ailleurs tout l’enjeu de
    ce projet ».

  • Michel Bourcier, organiste titulaire de la cathédrale de Nantes, professeur au conservatoire de Nantes
    Michel Bourcier est le représentant régional de l’association Orgue en France. C’est à ce titre qu’il est intervenu auprès de l’équipe municipale :


    « L’originalité se verra et s’entendra.
    Il s’agira du premier orgue de cette
    dimension construit depuis un siècle
    dans la région. Tous les organistes du
    secteur voudront le jouer. Il sera complémentaire
    des autres instruments. Les
    oeuvres de Bach, qui constituent la base
    du répertoire de l’orgue, sonneront particulièrement
    bien dessus ».

  • Père Jozan, de la paroisse Saint-Yves de la Côte sauvage

    « Cet orgue est une chance pour
    l’église Saint-Nicolas. Il aura une dimension
    cultuelle car il servira la prière
    liturgique, et une autre culturelle. Mon
    rôle, en tant que curé, sera à la fois
    d’être accueillant, et en même temps,
    de bien veiller à préserver le caractère
    sacré des lieux. Je ne doute pas que
    tout se passera bien. J’ai été très impressionné
    par les qualités humaines et
    professionnelles de Bertrand Cattiaux
    et de son équipe. C’était une joie de
    les accueillir. »

  • Aurine Crémieux, documentariste
    Pour l’Institut national des métiers d’art (INMA), Aurine Crémieux a réalisé un court-métrage qui sera diffusé lors de la nomination des maîtres d’art, fin 2017, en présence du Ministre de la Culture et de la Communication. Ce film devrait être le premier d’une série consacrée aux métiers d’art, qui devrait être diffusée à la télévision :


    « L’orgue du Pouliguen est une
    véritable oeuvre d’art. Le savoir-faire d’un
    maître d’art comme Bertrand Cattiaux est
    menacé de disparition. Il est nécessaire
    de mettre en lumière cette petite niche de
    passionnés qui continue de s’intéresser à
    ce secteur très confidentiel ».



RENCONTRE AVEC BERTRAND CATTIAUX,

FACTEUR D'ORGUE, MAÎTRE D'ART

Bertrand Cattiaux a mis une quinzaine d’années à se former au métier de facteur d’orgue. C’est en entrant dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, qu’il a eu la conviction qu’il en ferait sa profession. Aujourd’hui, il transmet son savoir à son élève Virgile Bardin, après avoir formé un autre de ses collaborateurs Itaru Sekiguchi. Depuis 2015, il possède le titre de Maître d’art, décerné par l’Institut national des maîtres d’art (INMA), sous l’égide du Ministère de la culture.

Durant les 30 premières années de sa carrière, il s’est consacré à la restauration : « la meilleure école » selon lui. Il a travaillé sur des pièces emblématiques du patrimoine français dont les orgues de Notre-Dame de Paris. Depuis 10 ans, il s’adonne à la création. Son entreprise basée en Corrèze compte sept employés, ce qui en fait l’un des ateliers les plus importants de France. Il parle de son métier avec passion : « Il faut être à la fois ébéniste et acousticien, travailler aussi bien la peau d’agneau que le métal… Il faut avoir une sensibilité musicale, même si tousles facteurs d’orgue ne sont pas harmonistes ».

Minutieusement, il teste chaque tuyau, chaque note, chaque registre. « Les harmonistes disposent d’une palette de couleurs sonores. Selon leur talent, le résultat sera différent ». explique-t-il, à la manière d’un artiste peintre…




  • Le saviez-vous ?

    L’orgue est le seul instrument à l’intérieur duquel on peut entrer, même s’il en existe de toutes les tailles. On en compte environ 10 000 en France. Le secteur emploie 300 personnes au maximum.


  • 2318

    C’est le nombre de tuyaux que compte l’orgue. Les tuyaux visibles en façade ne sont que la partie émergée de l’iceberg. La majorité d’entre eux se trouvent à l’intérieur. Les connaisseurs comparent
    souvent un tuyau à une voix dans une chorale. Aussi, l’organiste est tour à tour musicien et chef de choeur.


  • Conçu pour franchir les siècles

    Il aura fallu deux ans pour fabriquer l’orgue en atelier. Il a été assemblé au Pouliguen au printemps 2017. Est ensuite venue l’étape de l’harmonie. Plusieurs mois de veille ont ensuite permis à l’instrument de s’adapter progressivement aux lieux et à l’harmoniste de finaliser ses ajustements, avant le concert inaugural du dimanche 5 novembre 2017. Le montant de l’investissement s’élève à 510 000 €.


  • L’info en plus

    L’orgue compte 3 claviers, de 58 touches chacun, et 32 touches de pédales. Il est équipé d’un combinateur électronique. Ce système permet de mémoriser les registres de son, offrant une grande maniabilité à l’organiste.


 

 

Webcam
 
 
Quai Jules Sandeau : chantier en cours
Parc d'activités du Poull'go : travaux de requalification
 
 
L M M J V S D
30 31 01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 01 02 03
             

» ANIMATION
» Associatif
» Cérémonie
» Concerts
» Cours
» Danse
» Exposition
» Humanitaire
» Insolite
» Manifestations
» Musique
» Repas dansant
» Soirée
» Spectacle
» Sports
» Théâtre
» Voile
 


Météo