Sélectionner une page

« La municipalité souhaite que la Ville du Pouliguen soit un acteur majeur dans le développement économique territorial et notamment celui des entreprises qui interviennent dans les métiers de l’artisanat ».

C’est ainsi que le maire, Norbert Samama, a dévoilé la plaque « Commune engagée en faveur de l’économie de proximité et de l’artisanat », figurant dorénavant place des Halles.

Cette plaque vient sceller le pacte conclu avec la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA), représentée par son président Philippe Bély.

« Selon la CMA, les difficultés rencontrées par les artisans en Pays de la Loire sont notamment liées au coût du foncier. Leurs recherches d’infrastructures adaptées peuvent s’avérer complexes. Ils peuvent aussi avoir du mal à recruter des collaborateurs qualifiés. Enfin, 30% des chefs d’entreprises artisanales ont plus de 50 ans et peinent parfois à trouver repreneurs », expliquent les élus chargés du dossier : Érika Étienne, adjointe à l’Attractivité et à la Communication, Alain Guichard, délégué aux Activités économiques, ainsi que Nathalie Bodelle, déléguée à l’Action cœur de ville et au Commerce.

En pratique

En Pays de la Loire, l’artisanat représente un atout majeur du développement économique et de l’emploi. Fort de plus de 156 300 salariés, 79 000 entreprises et 14 200 apprentis, ce secteur est également un formidable vecteur d’insertion des jeunes et des adultes (à travers la qualité des formations qui leur sont dispensées par l’apprentissage, mais également par les formations professionnelles continues).

|

« Les artisans sont des acteurs incontournables de l’économie de proximité et de l’économie durable, indissociables de l’avenir des territoires, indispensables à leur attractivité et à leur développement, pourvoyeurs d’emplois non délocalisables et de lien social. Porteurs au quotidien des valeurs d’humanité et d’excellence, ils méritent une place au sein de l’action des collectivités locales », ont conjointement conclu Philippe Bély et Norbert Samama.

Sous l’impulsion de l’équipe municipale et à travers ce pacte avec la CMA, la Ville s’est ainsi engagée entre autres à :

  • faciliter l’implantation d’activités économiques de proximité, mais aussi l’accès au foncier et aux locaux de production, ou encore le développement des activités artisanales notamment à l’occasion d’aménagements urbains ;
  • favoriser le renouvellement des entreprises artisanales en encourageant la reprise d’entreprises ;
  • relayer les campagnes de communication, notamment celles du label « Ici, on aime l’artisanat ».

« Douée d’une expertise de terrain concernant le secteur artisanal, la Chambre de métiers et de l’artisanat devient, à travers cette charte, un partenaire ressource privilégié pour la Ville. Elle dispose d’une offre globale de services pour accompagner les entreprises artisanales à chaque étape de leur vie et de leur développement », a souligné Philippe Bély.

La CMA s’est notamment engagée à :

  • renforcer sa proximité ainsi que sa présence sur le terrain ;
  • accompagner la commune dans la définition et la mise en œuvre de son projet en matière d’économie de proximité ;
  • initier, coordonner et animer, au bénéfice des acteurs économiques, des actions collectives (ateliers, conférences, débats…) pour répondre aux enjeux propres au territoire (numérique, énergie, gestion des déchets…) ;
  • assurer un rôle de conseil, voire de médiation, entre la commune et les entreprises artisanales, sur des projets ou des problématiques locales ;
  • participer avec la commune et les acteurs locaux aux réflexions portant sur les projets et dispositifs d’aménagement du territoire ;
  • relayer les actions de la Ville en faveur de l’artisanat.