Sélectionner une page

Lieux de détente et de ressourcement, les espaces extérieurs, dont les jardins, ont été l’objet de toutes les attentions en 2020. Le traditionnel concours de fleurissement était donc plus que jamais d’actualité l’an passé, et plus d’une vingtaine de participants s’étaient prêtés au jeu de la compétition. Après un long suspense dû aux mesures sanitaires en vigueur, les résultats viennent d’être proclamés…

Fabienne Le Héno, première adjointe Cadre de vie, Environnement et Citoyenneté, explique : « La cérémonie de remise des prix, habituellement organisée en novembre, a été adaptée compte-tenu des mesures sanitaires en vigueur. Tout d’abord, elle a été repoussée, second confinement oblige. Ensuite, les jardiniers ont été invités en mairie par petits groupes ». Durant toute une matinée, les participants sont ainsi venus sur rendez-vous à l’Hôtel de Ville afin de recevoir leurs prix.

Ils ont tous été récompensés et se sont vus remettre un bon d’achat valable dans une pépinière du secteur, un bouquet de tulipes et quatre sachets de graines « prairies fleuries » pour des parterres favorisant la biodiversité.

« Fleurir les extérieurs de son habitation, c’est aussi embellir sa commune et prendre soin de son environnement, favoriser la qualité de notre cadre de vie. C’est la raison pour laquelle nous tenons à inviter les particuliers à s’inscrire dans cette démarche collective », précise Fabienne Le Héno.

Les lauréats ont ainsi été désignés dans chacune des cinq catégories :

  • Catégorie « Balcons et terrasses » : Marie-Jannick Perraud ;
  • Catégorie « Petits jardins » : Marie-France Guillard et Martine Tranchant ex-aequo ;
  • Catégorie « Grands jardins » : Marc Madem ;
  • Catégorie « Pas de portes » : Christophe Guillet ;
  • Catégorie « Jardins collectifs » : Daniel Mezzalira pour la résidence Le Génois – L’Artimon.

En plus du bon d’achat de 20 euros, du bouquet, et des graines, les grands vainqueurs ont reçu un second bon d’achat de 50 euros, également valable dans une pépinière du secteur.

Fabienne Le Héno indique : « Le concours a ce côté ludique qui peut donner envie aux Pouliguennais de s’inscrire, mais c’est aussi l’occasion de créer des échanges et une petite communauté de jardiniers passionnés ». La première adjointe rappelle les critères pris en compte : « le respect de l’environnement ; la diversité des espèces ; l’harmonie avec le bâti ; le soin apporté à l’entretien ; la qualité du fleurissement (couleurs et formes) ».

 Pour le concours 2021, les inscriptions seront ouvertes au printemps prochain. À vos binettes !