Sélectionner une page

C’est la cinquième fois que les services de la Ville du Pouliguen hissent le drapeau de la Bretagne sur l’un des mâts faisant face à l’Hôtel de Ville.

« Certains habitants nous reprochent le fait de ne pas voir les couleurs de la Bretagne flotter devant la mairie, mais nous l’avons fait dès le début de notre mandature et depuis nous accusons cinq vols de nuit du Gwenn ha Du. Il faut pourtant une échelle pour atteindre le lien fixé à 4.50 m de hauteur. Nous devons chaque fois remplacer le drapeau, et avons dû passer une nouvelle commande », déplore le maire, Norbert Samama, qui tient à souligner l’attachement historique de la commune à la culture bretonne : « Nous serions heureux que certaines personnes respectent l’engagement de notre commune et que quel que soit leur attachement au Gwenn ha Du, ne le volent pas ».

Rappelons qu’en janvier dernier, le Conseil municipal s’était à l’unanimité prononcé en faveur de l’organisation du référendum sur la réunification de la Bretagne. Le maire indiquait : « Nous sommes disposés à prendre nos responsabilités afin que l’aspiration démocratique des citoyens soit entendue ».