Sélectionner une page

« Les campings et l’aire de camping-cars font partie intégrante de l’environnement touristique et économique du Pouliguen. Nous souhaitons qu’ils continuent à fonctionner toujours mieux, avec une équipe dynamique et une attractivité renforcée » souligne Alain Guichard, délégué à l’Économie et aux Ressources humaines, qui traduit ainsi la volonté de la municipalité de conforter les espaces d’accueil de plein air de la commune.

Si les campings sont officiellement accessibles depuis début avril, leur ouverture a été perturbée par le troisième confinement. Avec la levée, depuis le 3 mai, des restrictions concernant les déplacements interrégionaux, la saison peut débuter avec plus de sérénité. Les campeurs pourront apprécier les nouveautés de l’année :

Camping_Le_Clein

Au camping du Cléin, toutes les douches ont été transformées en douches à l’italienne « pour des raisons sanitaires, indique Alain Guichard, mais aussi pour faciliter l’entretien, ainsi que l’accès aux personnes en situation de handicap ». Les sanitaires ont été repeints. La haie de pourtour (en bordure de l’avenue de Kerdun et la rue de Bel Air) a été retirée et une clôture grillagée avec brise vue a été installée. Une nouvelle haie variée a été plantée, conformément aux recommandations de l’Aire de valorisation de l’architecture et du patrimoine (AVAP), ce secteur protégé dans lequel se situe le camping.

Camping_Les_Mouettes

Au camping des Mouettes, les haies ont également été entretenues différemment. « La nouveauté réside ici dans notre fonctionnement, explique Alain Guichard. Si auparavant, les agents du service des espaces verts se relayaient à partir de novembre et jusqu’en avril pour entretenir les campings et l’aire de camping-cars, cette année, l’agent polyvalent recruté en saison pour l’entretien des espaces a été maintenu hors saison ». Il précise : « Les équipes des espaces verts ont ainsi pu se concentrer sur le fleurissement de la ville ».

Les installations sanitaires ont quant à elles bénéficié de leur traditionnelle remise en état annuelle. « Les fidèles des campings deux étoiles apprécieront ce bon niveau d’entretien », indique Alain Guichard.

L’élu tient également à souligner le travail de Cap Atlantique en vue de limiter les incidents qui pourraient subsister avec l’aire d’accueil des gens du voyage jouxtant le camping.

Des ajustements ont par ailleurs été réalisés sur le logiciel de gestion des campings acquis début 2020 : « Le système présentait des dysfonctionnements, car tous les modules n’avaient pas été installés et le logiciel était sous-utilisé, voire pas du tout », explique Alain Guichard. Après des perfectionnements opérés par le fournisseur, les agents ont pu recevoir une formation adéquate, et les ordinateurs, jusque-là sous-dimensionnés pour le logiciel, ont par ailleurs été renouvelés.

« Les régisseuses maîtrisent dorénavant parfaitement les procédures. Ce temps gagné sur les aspects administratifs et techniques, c’est autant de temps en plus pour l’accueil et l’information des visiteurs », ajoute Alain Guichard.

Aire_camping

L’aire de camping-cars a quant à elle bénéficié de travaux d’électricité afin de doter les 26 emplacements d’une prise électrique (16 emplacements seulement bénéficiaient d’une prise auparavant). La puissance des prises a par ailleurs été revue à la hausse, passant de 6 à 16 ampères.

La borne de gestion des vidanges, située boulevard de l’Atlantique sera quant à elle bientôt remplacée. Le paiement, qui devait s’effectuer jusqu’à présent en pièce de deux euros se fera dorénavant par carte bancaire. « Ce changement fait suite à un acte de vandalisme intervenu début mars, une perte d’environ 10 000 € », indique Alain Guichard.

Les projets

  • Parmi les projets de la municipalité en faveur des campings et de l’aire de camping-cars : le développement de la WIFI. Alain Guichard se projette : « Aujourd’hui, les campeurs peuvent accéder à internet, mais la connexion n’est pas forcément stable. Pour cet été, nous testons de nouvelles configurations afin que l’offre soit plus confortable ». Il détaille : « Nous avons l’ambition de faire le nécessaire, et de bien le faire. Nous devons faire face à des difficultés techniques (création de tranchées…) et à un coût qui s’avère pour l’heure élevé, mais notre souhait est d’améliorer les conditions d’accueil des usagers  ».
  • Autre projet : relier les bornes de l’aire de camping-cars et du boulevard de l’Atlantique au logiciel de gestion des campings afin de faciliter le travail des régisseuses en matière de relevés et obtenir des données de fréquentation, ainsi que des statistiques.