Sélectionner une page

De nombreuses questions, doléances ou plaintes nous remontent sur l’obligation du port du masque, principalement sur la côte sauvage. Il paraît important d’y répondre.

b

Tout d’abord, il y a une obligation relative au port du masque sur notre territoire qui découle d’un arrêté préfectoral dont voici un extrait :

Dans l’intérêt de la santé publique et aux seules fins de lutter contre la propagation de l’épidémie de covid-19, toute personne âgée de 11 ans ou plus doit porter un masque de protection sur l’espace public de l’ensemble des communes du département, jusqu’au vendredi 12 mars 2021, 8h00, période révisable en fonction des indicateurs sanitaires et des préconisations de l’agence régionale de santé des Pays de la Loire.

r

Cet arrêté énonce des exceptions qui doivent amener à comprendre dans quelles conditions l’absence de port du masque est acceptée :

L’obligation de port de masque ne s’applique pas :

  • aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires […] de nature à prévenir la propagation du virus ;
  • à toute personne pratiquant une activité sportive ;au conducteur circulant en deux-roues motorisés et portant un casque avec visière baissée.
|

Si nos policiers municipaux, nos régisseurs s’efforcent de rendre applicable cet arrêté sur le territoire communal, il est important que chacun comprenne qu’il doit se conformer à ces obligations et ne pas attendre la venue d’une instance de police municipale ou nationale. En l’état, il nous est impossible de mobiliser tous les jours dans chaque endroit de la ville, nos effectifs municipaux pour faire appliquer une prescription qui, aussi pénible soit-elle, doit être respectée par chacun.

Au-delà des tâches régulières et nombreuses incombant à notre police municipale et à nos Agents de surveillance de la voie publique (ASVP), il leur a été demandé de passer régulièrement sur la côte sauvage, sensibiliser et verbaliser, sans distinction entre résidents principaux, secondaires ou touristes, contrairement à ce que certains s’évertuent à dire. Ce travail de sensibilisation est également mené régulièrement par le maire dans la volonté d’un respect par tous de cette obligation sachant qu’une grande majorité s’y conforme déjà.

Bien entendu, nous invitons toutes et tous, de manière naturelle, au plus grand civisme au regard des règles sanitaires en vigueur avec l’espoir de laisser très vite derrière nous cette crise sanitaire.