Sélectionner une page

Mardi 21 juillet, un parking de 99 places situé derrière l’hôtel Westotel a été ouvert au public. Sur ce parking, dénommé « Parking du port 2 », environ 40 places sont réservées aux aides à domicile, commerçants et artisans pouliguennais. Ce parking gratuit et de longue durée vient compléter l’offre de stationnement pouliguennaise qui compte déjà quatre autres grands parkings (trois parkings boulevard de Civanam et parking du Port).

n
Pour mémoire, ce parking, situé en entrée de ville et à proximité de la gare, avait été créé lors de la construction de l’hôtel 4 étoiles. Un prêt à usage de 99 ans avait alors été conclu entre la Ville et l’hôtel afin de permettre à la commune de le mettre à la disposition du public. Le nouveau maire du Pouliguen, Norbert Samama, explique : « Le chantier de l’hôtel et des parkings attenants s’est achevé en mai 2018. Depuis, le parking, réservé à la commune, était resté fermé, sans explications ».

La forte fréquentation de la commune en cette période estivale et le manque de stationnements ont incité les élus à réactiver le dossier rapidement.

w
Norbert Samama précise : « Le 21 juillet, accompagné de mes adjoints, nous sommes allés à la rencontre d’Arnaud Moulet, le directeur de l’hôtel afin de l’informer de notre décision d’aménager ce parking « communal » au mieux et de très vite l’ouvrir au public. M. Moulet a parfaitement compris notre démarche qui vise à améliorer le confort de nos habitants et de nos acteurs locaux, ainsi que l’accueil de nos visiteurs ».

Le maire poursuit : « Ce parking éclairé, offrira une respiration aux habitants de ce quartier, mais aussi à tous les Pouliguennais qui s’y rendent dans le cadre de leurs activités professionnelles ».

Les services de la commune contactent actuellement les commerçants, artisans et aides à domicile afin de les informer des modalités de cette mise à disposition gratuite de stationnements.

Le maire souhaite également « instaurer des échanges réguliers avec l’hôtel, acteur de notre économie locale, tant en termes d’attractivité que d’actions événementielles ».