Sélectionner une page
Photo : Daniel Rapaich – Dicom – Ville de Lille

Les deux derniers Conseils municipaux pouliguennais (11 décembre 2020 et 29 janvier 2021) ont permis de faire les premiers pas vers l’implantation d’une Micro-Folie au Pouliguen. Dans un premier temps, l’attribution d’une enveloppe budgétaire de 40 000 € a été votée, puis, dans un second temps, l’adhésion au réseau des Micro-Folies.

Photo : Nataniel Halberstam VIL_0058135

Une Micro-Folie, qu’est-ce que c’est ?

« Le noyau d’une Micro-Folie est le musée numérique accessible gratuitement. Le lieu permet également d’accéder à des contenus scientifiques et historiques » explique en quelques mots Patrick Guéguen, délégué Vie culturelle et artistique, Multimédias.

L’objectif ? Offrir à chacun la possibilité de visiter virtuellement les plus grands établissements culturels nationaux. Parmi eux : le Centre Pompidou, le Château de Versailles, l’Institut du monde arabe, le Louvre, le musée d’Orsay, le Musée du Quai Branly-Jacques Chirac, mais aussi l’Opéra national de Paris, ou même le Festival d’Avignon.

Inspiré des Folies du Parc de la Villette conçues par l’architecte Bernard Tschumi, le projet novateur est porté par le Ministère de la Culture, et coordonné par La Villette. Suite au succès de la première Micro-Folie ouverte à Sevran en janvier 2017, les Micro-Folies se déploient dans le monde entier.

La plate-forme s’adapte aux réalités de son territoire. Elle peut s’implanter dans une structure déjà existante (médiathèque, centre culturel et social…) ou être intégrée à un programme neuf.

« Dans tous les cas, le bénéficiaire intègre un vaste réseau de lieux et de partenaires qui partagent un objectif commun de démocratisation culturelle », indique Patrick Guéguen.

Une Micro-Folie, pourquoi ?

Toutes les Micro-Folies se doivent de répondre à trois ambitions, pouvant se décliner différemment selon les spécificités de chaque territoire :

Animer les territoires

Chaque Micro-Folie a pour vocation d’être un lieu de convivialité et d’échanges pouvant se matérialiser par la création d’un café associatif et/ou d’un espace dédié aux enfants.  Il s’agit créer de nouveaux lieux de vie populaires.

Offrir l’accès au « Musée Numérique »

Le « Musée Numérique », c’est une application réunissant plusieurs centaines de chefs-d’œuvre d’établissements culturels et musées à découvrir sous forme digitale, composant une galerie d’art virtuelle unique, mêlant arts visuels, design, architecture, spectacles vivants et contenus scientifiques.

En plus du « Musée Numérique », un espace de réalité virtuelle peut être mis en place pour permettre aux visiteurs d’explorer des mondes à 360°.

Favoriser la création

… en permettant aux artistes locaux et aux habitants de se produire au sein du réseau Micro-Folies et d’être programmés dans les établissements culturels partenaires, que cela soit à travers la mise à disposition d’une scène équipée et/ou la céation d’un espace atelier ou d’un FabLab (laboratoire de fabrication ouvert au public).

Une Micro-Folie au Pouliguen, comment ?

Au Pouliguen, la Micro-Folie pourrait trouver sa place à la salle Marcel Baudry « à titre provisoire, dans l’attente de l’aménagement de la future médiathèque » a précisé le maire, Norbert Samama.

En plus du musée numérique, l’espace serait à imaginer comme un véritable lieu de vie à géométrie variable, à composer selon les besoins de la commune. « On pourrait y retrouver des dispositifs d’éducation à l’image, un point dédié à la réalité virtuelle, une petite scène pour des représentations accueillant 40 à 50 spectateurs, des espaces d’exposition et de débats permettant l’organisation de cafés-philo, de rencontres littéraires ou citoyennes » a indiqué Patrick Guéguen, qui a par ailleurs souligné l’importance d’animer la Micro-Folie à l’année, avec les acteurs locaux et les associations, dans une perspective intergénérationnelle : « Il y aura par exemple une action commune à mener avec les établissements scolaires ou encore avec l’université permanente ».