Sélectionner une page

« Nous souhaitons un fleurissement plus important, joyeux, champêtre, maritime répondant aux exigences environnementales que nous portons, et impliquant les services. Une attention singulière est à prêter aux entrées de ville » tels sont les nouveaux objectifs fixés par la municipalité du Pouliguen, toute l’équipe municipale et le maire.

Fabienne Le Héno, première adjointe au Cadre de vie, à l’Environnement et à la Citoyenneté (au centre sur la photo), et Philippe Delavergne (à gauche sur la photo), délégué au Cadre de vie, à la Vie associative et sportive indiquent : « Ce nouveau plan est nourri par le travail avec les équipes, les réflexions des élus, et l’écoute des habitants ».

Pierre-André Larivière complète (représenté par Guillaume Buchaniek, directeur des services techniques et développement urbain, à droite sur la photo) : « Le Centre technique municipal recèle de nombreuses compétences. Ce travail en est l’expression ».

De manière générale, les grands principes, en vue d’un fleurissement plus important programmé en plusieurs phases, sont les suivants :

  • la mise en valeur de l’identité maritime du Pouliguen (choix des couleurs et des espèces) ;
  • l’utilisation d’espèces et d’essences locales, rustiques, endémiques ;
  • l’utilisation d’espèces favorisant la biodiversité (plantes mellifères par exemple, ou encore prairies fleuries) ;
  • l’utilisation de végétaux permettant une gestion sobre et raisonnée de l’eau (vivaces, arbustifs ornementaux, graminées…) ;
  • la mise en place progressive de pratiques écologiques (utilisation d’oyats, de compost, récupération des eaux pluviales…) ;
  • l’implication de l’équipe des espaces verts tant dans le choix des végétaux, que dans la proposition de compostions, de massifs, ou encore de pratiques nouvelles (désherbage, compost…).

    Pour cette saison 2021, le bleu sera à l’honneur.

    La municipalité a opté pour de la hauteur, de la diversité et de la légèreté.

    Les espaces suivants seront désormais fleuris : le vieux pont, le quai Jules Sandeau (jardinières le long des commerces), les abords du Bureau d’information touristique, les ronds-points de la Crique ou encore de l’Europe.

    La mise en œuvre sur les différents sites sera réalisée fin mai.

    De 180 m2 en 2020, la surface de fleurissement passera ainsi à 500 m2 cet été. Ceci n’est qu’une première étape du plan de fleurissement de la commune porté par l’équipe municipale et le maire. Là aussi, le directeur technique et les équipes du CTM sont associés avec le budget en adéquation.